Avec le développement des video slots, au beau milieu des années 70, on a pu constater un gros travail effectué sur les univers des machines à sous. Aujourd’hui, beaucoup de jeux nous plongent dans un thème fort, nous font découvrir des personnages charismatiques et parfois nous racontent même une véritable histoire. C’est le cas généralement des slots en 3D, des machines à sous interactives mais aussi des jeux inspirés de grosses licences. Il s’agit justement du sujet que je m’apprête juste à évoquer tout de suite ci-dessous à travers les différents paragraphes de cet article.

Cinéma, show télé ou bande dessinée notamment

Des machines à sous à licence, il en existe un très grand nombre. Beaucoup d’entre elles sont tirées de bandes dessinées. C’est le cas notamment de la fameuse série de slots cultes signées par Cryptologic et inspirées des comics Marvel ou DC. Après les difficultés financières rencontrées par ce dernier éditeur, le développeur israélien Playtech a repris le flambeau en signant également quelques titres adaptés de ces différentes BD cultes.

On a également souvent le droit à des machines à sous inspirées de films célèbres. Le suédois Netent par exemple a développé des adaptations de Scarface, d’Aliens, de Frankenstein ou de Creature from the Black Lagoon.

Des show télévisés ont également donné d’excellents jeux de casino. Je pense notamment à The Osbourne de Microgaming ou South Park Reel Chaos de Netent inspirés respectivement de la télé réalité sur le leader de Black Sabbath et du dessiné animé mythe de Trey Parker et Matt Stone. Certains jeux télé aussi ont été adapté comme par exemple Jeopardy par Wager Works.

On peut aussi trouvé des machines à sous qui célèbrent une personnalité bien particulière. Ainsi, la chanteuse de country Dolly Parton, le catcheur Andre the Giant ou encore l’ancienne playmate Holly Madison notamment ont eu droit à une slot à leur effigie signées respectivement par Leander Games, Microgaming et NextGen Gaming. Quelques groupes de rock sont dans le même cas comme par exemple Megadeth.

Jouer en réel

Une tendance suivie par de nombreux acteurs

On ne peut pas dire que les machines à sous à licence soient particulièrement la spécialité d’un seul et unique développeur. Certes, au début des années 2000, l’éditeur Criptologic s’est particulièrement fait remarquer par les siennes. Puis, les deux leaders du marché (Microgaming et Playtech) ont commencé à en créer de multiples.

Aujourd’hui, la plupart des éditeurs signent quelques slots inpirées de grosses licences. C’est le cas aussi bien d’importants développeurs comme Netent que de plus petits acteurs comme Leander Games ou NextGen Gaming notamment.